Vous voulez sortir de votre zone de confort? Lisez « Sorties de zone »!

sortir de votre zone de confort

Sortir de sa zone de confort n’est pas chose facile !

En vérité la soif de confort tue l’ardeur de l’âme, et suit alors ses funérailles en ricanant.

Le Prophète de Khalil Gibran

Comme plusieurs, j’ai eu à faire des choix difficiles qui impliquaient de prendre un risque ; soit en changeant de carrière, en déménageant, en apprenant une nouvelle langue, etc.

J’avais un but ; changer de travail, changer de vie, vivre en couple, avoir des enfants, etc.

Le défi c’est d’avoir assez de courage pour laisser tomber les façons de faire qui ne nous servent plus et surtout d’accepter de perdre nos repères comme lorsque l’on change de milieu professionnel pour passer à une nouvelle passion de carrière.

Je croyais avoir effectué ces changements avec passablement de courage et d’analyse jusqu’à ce que j’assiste à la conférence de Daniel Blouin, auteur du livre Sorties de zone et du blogue sortiesdezone.com.

sortir de votre zone de confort

La conférence de Daniel et son livre m’ont rappelé des périodes de changement dans ma vie où je me suis senti totalement insécure et vulnérable.

Je me souviens m’être senti totalement instable et inconfortable face à l’incertitude du changement que j’avais entrepris.

J’avais l’impression d’avoir accepté de déménager dans un endroit inconnu dont je ne parlais pas la langue et où je ne connaissais personne… (Pourtant, je n’étais pas très loin de mon ancien chez-moi !)

Je ne voyais pas comment j’allais réussir à me sentir bien un jour dans cette nouvelle situation…

 

Le défi de sortir de sa zone de confort

Pour moi, sortir de sa zone de confort, c’est tout un défi !

Ça fait peur !!

Lors d’une entrevue exclusive avec Daniel Blouin, j’en ai profité pour lui demander comment vaincre la peur ?

– À première vue, ton cheminement est un peu fou, Daniel. En t’écoutant, j’ai l’impression que tu n’as pas peur…

– Ce n’est pas vrai ! Il y a des peurs, mais il y a de la confiance et du courage aussi.

– Explique moi …

– Je ne suis pas quelqu’un qui n’a pas peur, je suis quelqu’un qui a peur mais qui marche pareil. Je l’ai fait quelques fois, et quand tu sais que tu marches vers la bonne place et que tu sais ce que ça donne à la fin, tu as moins peur que la fois précédente et tu avances ! Plus tu fais ce genre de changement, mieux ça va. La peur et toujours là mais comme ce n’est pas la première fois que tu la vis, que tu ressens ce type d’émotions, à quelque part tu « sais » que ça va aller… J’avais peur à chaque fois et c’était difficile à chaque fois mais je savais que j’y arriverais.

– Donc, toi aussi, tu as peur de tes décisions de ton cheminement ? J’ai aussi fait quelques changements dans ma vie qui ont été, en fait, des transitions mais j’avoue que j’ai été moins drastique que toi !

– Dans mon cas, je n’ai eu aucune transition. J’ai été drastique ! Je n’avais aucune préparation. Je me suis arrangé pour ne pas avoir le choix de réussir ! Car pour moi, si tu as un plan B, c’est comme avoir une béquille et tu n’apprends pas à marcher… Ça (être drastique) accélère le processus de changement selon moi !

 

 

Sortir de sa zone de confort où avoir de regrets ?

Je m’arrête quelques fois pour me poser cette question :quand je serai vieux, qu’est-ce que je vais penser de ma vie, qu’est-ce que je vais regretter de ne pas avoir fait ?

Je m’imagine à la fin de ma vie, tranquillement assis dans ma balançoire. Et j’aimerais tellement pouvoir me dire que j’ai fait tout ce que j’avais à faire.

J’aimerais tellement pouvoir me dire que j’ai accompli l’essentiel de ce que je voulais accomplir…

Et cette pensée me pousse à aller de l’avant !

 

_

 

Un femme d’âge moyen était assise seule, sur un banc dans un parc désert quand une voix douce se fit entendre:

– Et alors qu’est-ce que tu attends, Catherine?

– Plus tard, se répondit-elle, dans quelques années lorsque je serai…

– Morte, peut-être?

Catherine se réveilla d’un coup sec!

 

Les 5 plus grands regrets que les gens ont avant de mourir

Mme Bronnie Ware a vu mourir des centaines de personnes dans le cadre de son travail aux soins palliatifs en Australie.

Elle a répertorié les cinq regrets de ses patients (en fin de vie) qui revenaient le plus souvent* :

  1. Ne pas avoir eu une vie fidèle à leurs attentes personnelles. « La plupart des gens n’ont pas réalisé la moitié de leurs rêves et ils doivent mourir en sachant que c’est à cause des choix qu’ils ont fait ou qu’ils n’ont pas faits. »
  2. Avoir travaillé trop dure et avoir mis de côté leur jeunesse et leur famille.
  3. Ne pas avoir eu le courage d’exprimer leurs vrais sentiments envers les autres, de peur de briser une relation. Ils ont plutôt choisi de se taire et d’endurer.
  4. Ne pas être resté en contact avec leurs amis et ne pas leur avoir accordé suffisamment de temps.
  5. Ne pas avoir choisi d’être plus heureux ! Le bonheur est un choix. Et la peur du changement avait fait que plusieurs s’étaient contentés de moins…

J’ai demandé à Daniel Blouin ce qu’il en pensait :

– Daniel, tu parles de ce sujet à la fin de ton livre. Qu’est-ce qui fait – selon toi – qu’une personne choisisse de se poser cette question aujourd’hui pour éviter des regrets plus tard ?

-Je pense qu’il faut généralement un événement négatif comme la maladie ou un burnout, pour se poser la question : qu’est-ce que j’ai à faire aujourd’hui pour être heureux ? Pour moi chaque jour est important, je ne serai peut-être pas là demain. Dans mon livre, je parle d’un homme de plus de 100 ans qui travaille toujours car il aime tout simplement ce qu’il fait !

– C’est une des recettes du bonheur si je comprends bien ?

– Bien sûr !

Un petit exercice pour sortir de votre zone de confort

Et vous;

Qu’aimeriez-vous penser de votre vie à la fin de celle-ci ?

(Arrêtez-vous de lire un moment et notez votre réponse)

 

 

Qu’est-ce que vous regretterez ne pas avoir fait ?

(Mettez-vous en pose un max de 30 secondes et notez tout ce qui vient !)

 

 

 

Les études et le travail

J’ai un la chance de choisir un travail que j’aime et d’en changer dès que je sentais la passion diminuer, mais je suis bien conscient que ce n’est pas le cas de tout le monde.

Quant aux études, un grand bout (à l’université) a été ennuyant (et inutile) mais mes études m’ont amené là où je voulais aller…

– Daniel, as-tu remarqué que souvent, on accepte d’avoir une vie ennuyante dès les études ?

– Je me demande bien pourquoi est-ce que le travail et les études devraient être plates ? Pourquoi est-ce que les études devraient être plates ? Si tes études sont ennuyantes, imagines comment sera ton travail ensuite !

– Ça dure toute une vie…

– Mais ce n’est pas toujours facile de changer… Souvent, il faut y être poussé !

– En effet, plus un travail est payant, plus c’est difficile de changer.

– Les gens doivent quitter quelque chose qui leur apporte beaucoup d’argent en plus de la notoriété !

 

Pourquoi atteindre ses rêves est-il si difficile ?

Au fil des ans, j’ai tellement souvent vu des gens reporter la réalisation de leurs rêves pourtant accessibles.

Souvent des dirigeants d’entreprise, des futurs retraités déjà à l’aise financièrement et des professionnels me confient que leur rêve serait de s’acheter une fermette pas très cher, rien de luxueux, précisent-ils. Et de se retirer à la campagne.

Bref, leur rêve était à leur portée. C’était possible immédiatement !

Quand je leur demande combien cela leur coûterait ce rêve ?, ils me répondent : pas très cher, je pourrais le faire maintenant mais…

Et je me rends compte que ce « mais » ne veut rien dire d’autre que :

J’ai peur,

Je ne suis pas prêt,

Ça dépend de,

Plus tard quand…

 

Car je sais très bien qu’ils sont déjà prêts financièrement et autrement à réaliser leurs rêves!

Le plus souvent, les gens ne réalisent jamais leurs rêves

– Pourquoi selon toi, Daniel?

– C’est une très bonne question Marc ! En fait je crois qu’on s’imagine qu’il faut que ce soit difficile, qu’on doive le mériter ! C’est une mauvaise croyance à l’effet qu’il faut souffrir pour mériter d’être heureux. Plusieurs pensent que leur vie idéale est loin et difficile à atteindre. C’est quelque chose que je vois vraiment souvent ! Et c’est complètement faux !! Fais-le tout de suite ce que tu as à faire ! C’est là ! Maintenant !

 

Et si c’était nous le problème ?

Et si la solution était de revenir à la base, simplement à nous …

La question à se poser est : de quoi ai-je vraiment besoin ?

Dans son livre Sortie de zone, Daniel donne l’exemple de sa vieille tv et il précise que pour lui, une télé n’est vraiment pas un besoin essentiel.

Qu’est-ce qui est vraiment essentiel pour vous ?

Achetez-vous pour faire comme les autres ? Connaissez vos priorités ?

Et à propos de la retraite, Daniel Blouin nous pose cette question cruciale : « Est-il vraiment nécessaire de travailler si intensément durant une courte période pour arrêter complètement ensuite ? »

Hum… Effectivement, si j’aime suffisamment mon travail, alors pourquoi chercher à arrêter le plus vite possible ?

Pourquoi ne déciderais-je pas de travailler à temps partiel toute ma vie, jusqu’à ma mort ?

La retraite pourrait-être optionnel !

 

Entrez dans votre nouvelle zone de confort

Sortir de votre zone de confort n’est pas une chose facile mais entrer dans une nouvelle zone – pas encore très confortable – non plus ! Mais cette nouvelle zone deviendra confortable avec le temps…

– Tu as écrit Sorties de Zone, c’est quoi la suite pour toi Daniel ?

– Entrées de zone, c’est mon second livre ! Ce livre parle de ce qui vient après que l’on ait accepté de sortir de sa zone de confort. et que l’on fait maintenant face à l’inconnu pour graduellement entrer dans une nouvelle zone de confort.

– Wow !

 

S’il y a un défi important à relever ces temps-ci, c’est bien le challenge de reprendre le contrôle de nos finances. J’espère que cet article et le livre de Daniel Blouin vous donneront ce courage car l’argent est indispensable si vous voulez sortir de votre zone de confort!

Marc Blais, Coach en bonheur financier

 

* Selon le livre de Bronnie Ware, Les 5 plus grands regrets au moment de la mort. (extrait du livre Sorties de Zone, Daniel Blouin, Page 157)

Marc est coach en bonheur financier et auteur du livre Reprenez rapidement le contrôle de votre vie… financière!
Sa mission est de vous aider à vivre la liberté financière et à mieux vivre avec l’argent que vous avez déjà.