Simplicité volontaire ou simplicité INvolontaire?

simplicité volontaire

La simplicité volontaire, un phénomène social?

On peut se demander si la simplicité volontaire, qui est un phénomène social qui semble prendre de l’ampleur, est volontaire ou involontaire.

Mais tout d’abord, qu’est-ce que la simplicité volontaire?

Prenons cette définition du Réseau Québécois pour la simplicité volontaire.

La simplicité volontaire est un courant social, un art de vivre ou une philosophie de vie qui privilégie la richesse intérieure par opposition à la richesse matérielle manifestée par l’abondance de la consommation.

La simplicité volontaire s’est développée depuis le début des années 80. D’abord aux Etats-Unis, puis au Québec surtout depuis la fin des années 90.

L’histoire de la simplicité volontaire remonte possiblement à plusieurs siècles. Mais elle a été popularisée au cours des dernières décennies aux États-Unis, au Canada et en Europe.

Ce mode de vie est une approche multiforme, qui peut toucher tous les aspects de la vie. Et se manifester de bien des façons et se pratiquer pour toutes sortes de raisons.

C’est aussi une réalité qui porte des noms multiples.

Selon les priorités et selon les pays, on l’appellera: simple living, downshifting, mouvement slow, good life, consumerinden, austérité joyeuse, décroissance, etc.

Bienvenue dans l’univers de la simplicité volontaire!

Car il y a presque autant de définitions que d’auteurs sur le sujet!

En passant, l’Office de la langue française du Québec la définit, depuis 2002, comme un « mode de vie consistant à réduire sa consommation de biens en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs essentielles ».

 

La simplicité volontaire est-elle vraiment un choix?

La situation économique mondiale des 10 dernières années m’a fait me demander si le mouvement appelé simplicité volontaire – que j’appelle aussi parfois simplicité involontaire à tort ou à raison – existe pour les mêmes raisons qu’il y a 10 ou 15 ans?

Ou si la popularité de la simplicité volontaire serait plutôt la conséquence d’une dégradation de la situation financière d’une majorité de la population…

simplicité volontaire - situation économique mondiale

Comment savoir?

Et vous, dans quelle catégorie vous situez-vous ?

Il est évident que les divers mouvements du genre sont des choix motivés par des raisons différentes, mais ils ont tous leurs raisons d’être.

Que ce soit pour des raisons idéologiques, sociétales, financières ou tout simplement personnelles, ces choix auront une incidence directe sur la situation financière des individus qui ont choisi ce mode de vie.

Un mode de vie qui, en soit, ne fait de mal à personne et qui permet de vivre plus simplement.

Et surtout, d’être plus heureux!

Les effets positifs de la simplicité volontaire

simplicité volontaireChoisir la simplicité volontaire a plusieurs effets positifs.

Que ce soit pour retrouver un équilibre sur la façon de mieux consommer.

Ou simplement afin de diminuer la pression financière des personnes qui vivent une situation financière précaire.

Car ce meilleur équilibre de vie peut servir comme effet de levier pour les personnes qui souhaitent améliorer leur situation financière. Tout en respectant leurs objectifs personnels à l’intérieur du mouvement auquel ils adhèrent.

Car il n’y a pas d’incompatibilité entre mieux vivre et mieux gérer ses finances!

En fait, mieux gérer son argent passe très clairement par une meilleure évaluation de ses besoins. Et nos besoins, ils sont apparemment illimités!

À moins que l’on accepte de se simplifier la vie.

 

Michel Bélanger et

Marc Blais, coach financier et auteur

Livre de Marc Blais Reprenez rapidement le contrôle de votre vie financière

Crédits photos: Fotolia/123RF

Après avoir travaillé 22 ans pour une multinationale en télécommunications, dont 12 ans, à titre de directeur des opérations et de la gestion de personnel, M. Michel Bélanger a décidé de faire un changement important dans sa vie et de se lancer en affaires.

Il est devenu consultant en gestion et gérant de projets pour des compagnies dans le domaine de la construction et de la rénovation.

Michel Bélanger souhaite mettre à profit ses expériences pour aider ceux qui désirent se lancer en affaires et par le fait même relever de nouveaux défis.

1 commentaire

  1. Lia sur 12 octobre 2016 à 0 h 51 min

    Je me demande souvent si j’ai vraiment besoin d’acheter telle ou telle chose pour être heureuse ! Des fois quand je n’ai pas d’argent, je me dis que j’aimerais bien avoir ça ou ça, puis avec le temps, je trouve que c’est inutile.