fbpx

Cette façon de penser, si vous en avez le courage, changera votre vie et votre vie financière!

Récemment, je réfléchissais à l’argent. Car j’ai l’impression que notre bonheur est assombri par une perception. C’est-à-dire que nous avons constamment l’impression que nous serions automatiquement heureux si nous avions plus d’argent!

C’est comme si tout ce dont nous manquons dans notre vie, nous l’attribuons (sans doute, faute d’une meilleure explication) au manque d’argent!

Et je me disais; il doit bien y avoir une façon de régler ce problème si commun qu’est le manque d’argent… Qu’est-ce qui ne va pas à propos de notre relation à l’argent?

En réfléchissant, je suis arrivé à la conclusion que l’on faisait fausse route quelque part…

Et qu’il y avait sûrement une meilleure façon de répondre à la question existentielle: il est où le bonheur ?

Si bien que j’ai découvert que notre vision de la vie était basée sur le modèle:

Faire-Avoir-Être.

Mais le problème quand je suis ce modèle, c’est que je travaille dans le but de gagner de l’argent. Et que je crois que l’argent que je gagne, me permettra d’être heureux. Évidemment. C’est tout simple!

Mais ce cycle ne semble pas du tout fonctionner pour la majorité d’entre nous, ainsi que pour moi! Aussi, je me suis questionné. Je me suis demandé ce qui arriverait si on changeait quelque chose…

La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.

Albert Einstein

Et en jonglant un peu avec la trilogie « faire-Avoir-Être », je me suis dit; et si on inversait tout simplement notre façon de penser, d’agir et de vivre pour arriver à:

Être-Faire-Avoir.

 

Faire

Il y a une question que l’on se pose, plus ou moins, à partir de l’adolescence et qui continue souvent de nous titiller une bonne partie de notre vie. En fait, plusieurs seront hantés par cette question existentielle toute leur vie !

Cette question est : mais qu’est-ce que je vais faire de ma vie?

Combien de fois vous êtes-vous posé ces questions :

  • Dans quoi suis-je bon ?
  • Quels sont mes plus grands talents ?
  • Comment pourrais-je aider les gens ?
  • Quelles sont mes passions ?

Et les années ont passé…

Vous avez changé d’emploi, de patron et de lieu de travail. Et chaque fois, vous aviez espoir d’avoir enfin trouvé ce que vous cherchiez…

Mais en vain!

Vous avez 35 ans, 45 ans, 55 ans. Mais vous cherchez toujours.

C’est toujours la même question qui revient: que vais-je faire de ma vie?

 

Avoir

Pendant longtemps, j’ai cru que; ce que l’on possède nous définit comme personne!

Et j’avais raison.

Car nos biens nous définissent, socialement.

D’ailleurs, si j’ajoute ce que je possède à ma notoriété professionnelle, je devrais être plus que comblé dans la vie.

Dans la vie, oui. Normalement il me semble que quand tu arrives à avoir une famille, avoir une maison, avoir deux voitures, tu devrais être heureux, non ?

En fait, je ne dois pas être aussi normal que les autres! Car depuis quelques années, mes biens ne suffisent plus.

À me rendre heureux.

Et puis réussir dans la vie, ne me parle plus. Ce que je veux, c’est réussir ma vie!

 

Faire-Avoir-Être

 

Pendant longtemps, j’ai mis en pratique le cycle Faire-Avoir-Être en croyant que mon travail aller me procurer à la fois l’argent et la notoriété pour être heureux. Ainsi, je serais quelqu’un dans la vie. Et aux yeux des autres.

Je me disais que si je devenais quelqu’un aux yeux des autres, je le deviendrais aussi à mes yeux.

Une évidence.

Mais cette évidence qui n’a pas fonctionné pour moi.

Alors, je me suis remis en question, questionné, re-questionné et re-re-questionné.

Et un jour, je me suis dit : et si j’inversais ce cycle de malheur?

 

Le cycle Être-Faire-Avoir changera votre vie

Être-Faire-AvoirComment serait ma vie si je fonctionnais complètement à l’inverse, selon le modèle « Être-Faire-Avoir »?

Si je commençais par tenter d’être ?

Par tenter d’incarner qui je suis…

Ensuite, il me suffirait d’exister. Et donc de faire les choses et un travail en lien avec mon être.

Car quand je suis connecté, je fais ce qui doit arriver et j’obtiens ce qui doit être.

Une personne axée sur l’être réagira différemment d’une personne focalisée sur l’avoir:

Aussitôt qu’elle a un désir quelconque, elle s’assure qu’il répond à un besoin de son ÊTRE. Pour ce faire, elle se demande, le fait d’obtenir ce que je désire m’aiderait à ÊTRE et me SENTIR comment? Lise Bourbeau

Qui êtes-vous ?

Aimeriez-vous le découvrir ?

Aimeriez-vous vivre de plus en plus en accord avec qui vous êtes vraiment ?

Ainsi, votre travail sera en lien avec votre mission de vie. Et vous gagnerez assez d’argent pour continuer à vous accomplir et à servir les autres!

Appliquer le cycle « Être-faire-Avoir » changera votre vie et votre vie financière. L’argent changera de sens pour vous.

Vous allez vous faire vibrer. Vous allez vibrer votre vie !

C’est à se demander pourquoi nous continuons à faire le contraire.

Est-il vraiment plus facile de continuer à vivoter sans se poser de questions que d’apprendre à se connaitre, à se respecter, à se faire respecter?

 

Le défi d’être soi

Reste toujours un enfant. Ne t’arrête jamais de goûter, de sentir, de voir et d’être enthousiasmé par ces grandes choses que sont le ciel, les moteurs et les rayons de soleil qui t’éclairent. Porte bien ton petit masque, si c’est nécessaire, afin de protéger l’enfant du reste du monde, mais si tu laisses cet enfant disparaître, mon pauvre, tu ne seras plus qu’un adulte autant dire que tu seras mort.

Richard Bach

Avec qui serais-je en conflit, si je changeais ma vie, si je devenais moi?

Est-ce que je perdrais mes amis?

Mes parents, mes frères et soeurs m’aimeraient-ils autant?

Comment réagiraient mes confrères de travail, mes patrons?

Il y a un risque. Mais ce risque est-il réel?

Marc Blais